Nederlands
Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

Moïse et Akhenaton, étaient-ils une seule et même personne ?

Echnaton

Il n’y a que très peu de choses qui restent d’Akhenaton: un crâne et encore rien n’est sûr, quelques statues, un sarcophage et une ville tombée en poussière, car construite précipitamment en pierres sableuses.
Pourtant Akhenaton est un des pharaons les plus controversés, entre autre pour l’abolition du polythéisme et l’instauration d’un dieu unique : Aton, le disque solaire. On parle également beaucoup de lui parce qu’il serait le pharaon à qui Moïse aurait demandé la libération de son peuple. Certains supposent même qu’Akhenaton et Moïse seraient une seule et même personne.

Lors de mon séjour en Egypte j’ai appris que les égyptologues du pays se disputent sur beaucoup de détails de l'histoire des pharaons. Non historien, je ne veux pas donner l’impression que je m’imagine avoir la science infuse.
La théorie ci-dessus est une parmi de nombreuses autres.


Thoutmosis IV, grand-père de Moïse?Quand Joseph, fils de Jacob, fut jeté dans le puits par ses frères, puis vendu en esclavage, il était adopté par le pharaon Thoutmosis IV et devenait Vizir, Gouverneur d’Egypte.


Amenhotep III, père d’Akhenaton et de Tiye À la mort de Thoutmosis son fils Nebmaatre épousait sa sœur Sitamun, conformément à la tradition pharaonique, afin de pouvoir monter sur le trône sous le nom d'Amenhotep III. Peu après il épousait également Tiye, fille de Jozef. Jozef étant jugé trop puisant, on décrétait qu’un fils de Tiye ne pourrait jamais monter sur le trône. Une fois Tiye enceinte un nouveau décret déterminait que l’enfant devrait être abattu s’il était de sexe masculin.


Tiye, fille de Jozef, mère d’AkhenatonTiye se réfugiait dans son palais d’été en amont du Nil. Là elle accouchait d’un fils. En conspiration avec les sages-femmes royales elle décidait de le faire flotter dans un panier en roseau en aval du Nil dans la direction de son demi-frère Levi.

Plus tard la puissance de Tiye surmontait celle de Sitamun. Sitamun n’avait elle qu’une seule fille : Néfertiti.


Amenhotep IV (Amon est satisfait), Akhenaton (Serviteur d’Aton)Le fils de Tiye (Amenhotep IV) était éduqué  par les prêtres de Ra, mais la vénération d'Amon-Ra, le roi des dieux de l’Egypte polythéiste de l’époque, ne lui convenait pas. Il changeait son nom Amenhotep (Amon est satisfait) en Akhenaton (Serviteur d’Aton, le mot Aton est considéré comme l’équivalent égyptienne du hébreu Adonaï = Seigneur). Il faisait ainsi le premier pas vers le monothéisme.


Néfertiti, demi-sœur et épouse d’Akhenaton Quand pharaon Amenhotep III tomba malade  il n’y avait pas d’héritier légitime. Akhenaton épousait sa demi-sœur Néfertiti afin de pouvoir assumer une régence commune. Une fois Amenhotep III mort, Akhenaton montait sur le trône, officiellement sous le nom d'Amenhotep IV.

Akhenaton avait de Néfertiti six filles et un fils d’une femme inconnue, ce fils étant appelé Toutankhaton, plus tard celui-ci s’appellerait Toutankhamon.


Le Petit Temple d’Aton à Akhetaton (El-Amarna) Akhenaton fermait tous les temples des dieux Egyptiens et bâtissait une nouvelle ville pour Aton près de l’actuel El-Amarna: Akhetaton, l’Horizon d’Aton. L’abolition du polythéisme le rendait peu populaire, notamment auprès des prêtres d’Amon et Ra, qui y voyaient la suppression de leur pouvoir.


Une des Lettres d’Amarna, découvertes en 1887 Akhenaton s’isolait à Akhetaton avec sa famille, s’occupant peu du pays, selon les plaintes dans les Lettres d’Amarna découvertes en 1887. Il fut contraint à abdiquer, probablement au bénéfice de son cousin Smenkhkare. Finalement c'est Toutankhaton qui lui succède. Ce dernier, montant sur le trône à l’âge de 11 ans changeait Toutankhaton (Similitude vivante d’Aton) en Toutankhamon (Similitude vivante d’Amon) et rétablissait l’ancien ordre d’Amon-Ra.


Pendant ce temps Akhenaton fut banni d’Egypte, il fuyait au Sinaï, accompagné par ses adeptes et en emportant avec lui le sceptre royale doré. Ses adeptes continuaient à le considérer comme monarque légitime et à l’appeler le Mose, le Meses ou bien le Mosis. Mosis signifie “héritier” ou “né de”, comme en Thoutmosis (né de Thout) ou Ra’ameses (façonné par Ra).

Parmi ceux qui le suivaient au Sinaï se trouvaient les descendants de son grand-père Jacob.
Le nom Moïse n’existe pas en hébreu.

Ci-dessous vous trouverez un extrait de l’Hymne à Aton d’Akhenaton.
Cet hymne est souvent comparé avec le Psaume 104 de David.

Hymne à Aton d'Akhenaton"Tu parais splendide
À l'horizon des cieux
O, Aton vivant,
Celui qui fut le premier à vivre,
Quand tu as surgi à l'horizon de l'est,
Tu as rempli chaque pays de ta beauté ;
Tu es beau, grand, éblouissant,
Haut au-dessus de chaque pays,
Tes rayons couvrent la terre
Jusqu'à l'extrémité de ce que tu as fait.

Toutes les bêtes sont satisfaites de leur pâturage,
Arbres et plantes sont verdoyants,
Les oiseaux s'envolent de leurs nids, ailes écartées,
Les troupeaux sautent sur leurs pattes,
Tout ce qui vole et se pose
Vit quand tu t'es levé.

Comme tout ce que tu as fait est varié,
Toi, unique Dieu,
Il n'y en a point d'autre que toi,
Tu as créé la terre
Selon ta volonté,
Tout seul, tout ce qui est sur terre
marche et s'envole.

Tes rayons nourrissent les champs
Quand tu te lèves.
Ils vivent et grandissent pour toi.
Tu fais les saisons pour nourrir
Tout ce que tu as fait,
L'hiver pour rafraîchir,
La chaleur pour qu'on puisse te goûter."

Facebook
Youtube
GELAUFF.COM